20 ans d’histoire d’Avalanche Québec

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Trace la voie depuis 20 ans dans les Chic-Chocs, et plus loin encore !

 

Note : En supplément à ce billet de blogue, des albums photos souvenirs de 2002 à 2020 sont disponibles sur le site Flickr d’Avalanche Québec au : https://www.flickr.com/photos/144428874@N07/albums

Aux petites heures du matin du 1 janvier 1999, une avalanche a frappé l’école du village nordique de Kangiqsualujjuak durant les célébrations du Nouvel-An.  Neuf personnes sont décédées et 25 autres sont blessées dans cet accident d’avalanche en milieu résidentiel le plus meurtrier dans l’histoire du Canada. Cette tragédie constitue un moment décisif pour la sécurité en avalanche au Québec.  Une des recommandations du rapport du coroner portait sur l’implantation d’un centre d’expertise sur les avalanches dans la province ; ainsi est né Avalanche Québec !

École Kangiq 1999

Selon l’enquête historique du professeur Bernard Hétu de l’Université du Québec à Rimouski, les avalanches de neige sont au second rang des risques naturels les plus meurtriers au Québec.  Elles affectent des résidences, des routes, des centrales électriques et lignes de transport d’énergie, des opérations minières et forestières et, bien sûr, des activités récréatives en montagne telles le ski, la planche à neige, la motoneige, l’escalade de glace, la raquette et même le toboggan.  Depuis 1825, environ 80 personnes sont décédées dans des avalanches de neige au Québec.

Le projet de développer le seul centre d’avalanche à l’est des Rocheuses canadiennes a démarré durant l’hiver 2000 à Sainte-Anne-des-Monts, situé au pied des monts Chic-Chocs en Gaspésie.  D’abord connu sous le nom de Centre d’avalanche de la Haute-Gaspésie, le centre est devenu un organisme à but non-lucratif autonome en 2006 et a changé son nom pour Avalanche Québec en 2014.

Avec l’aide de l’Association canadienne des avalanches (ACA) et du Centre canadien des avalanches (maintenant Avalanche Canada), des programmes de sécurité en avalanche de haut-niveau ont été développé au cours des années.  Ces programmes sont devenus le fondement de la mission de l’organisme qui consiste à protéger le public, prévenir les accidents et améliorer la sécurité en avalanche en assurant une offre d’activités et de services de sensibilisation, d’information et d’éducation à la population, en particulier celle du Québec.

Le programme de sensibilisation et éducation du public comprend la gestion, l’encadrement et la promotion des cours de formation d’Avalanche Canada à travers la province.  Les Cours de sécurité en avalanche (CSA) 1 et 2, de Gestion du terrain avalancheux et de Sauvetage autonome sont offerts en français et en anglais à chaque hiver par différents fournisseurs pour un total de plus de 800 participants en 2019.

Nb-etudiant

Les Journées de sensibilisation aux avalanches, organisées depuis 15 ans dans les Chic-Chocs, constituent un événement majeur de l’hiver permettant de rejoindre plus de 200 adaptes de plein air durant une fin de semaine.  D’autres activités publiques comprennent des présentations dans les écoles, des ateliers auprès des adeptes de plein air et la participation à des festivals d’escalade de glace et de ski de montagne à travers la Gaspésie et à proximité des centres urbains de Montréal et de Québec.

Le programme de formation des professionnels vise pour sa part le développement et le maintien d’une expertise de sécurité en avalanche au Québec.  Dans le cadre d’un partenariat de longue date avec l’ACA, le cours Niveau 1 Opérations d’avalanche est offert à tous les hivers dans les Chic-Chocs, accueillant des étudiants en provenance du Québec, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de Terre-Neuve, de l’Ontario, de l’Alberta et même des États-Unis et de la France.  Cette formation est particulièrement en demande avec 15 cours réalisés depuis 2003 et qui affichaient complets au cours des huit dernières années.

Pour leur part, le cours Introduction à la météo s’est déroulé six fois depuis 2009, le cours Recherche et Sauvetage en avalanche a été réalisé deux fois depuis 2014 et le cours Niveau 2 Module 1 a été enseigné en octobre 2014.  Au total, 342 étudiants ont suivi des cours du programme de formation professionnelle de l’ACA au Québec depuis 2003.

crédit photo : Julien Duchesne

Le programme de prévision des avalanches dans les Chic-Chocs est le service assuré par Avalanche Québec de loin plus exigeant.  Il requiert maintenant l’équivalent de trois prévisionnistes et de trois techniciens qui participent à la collecte de données sur le terrain et à la préparation des prévisions d’avalanche.  

Depuis 2002, les bulletins d’avalanche sont produits en français et en anglais pour accueillir les visiteurs du Québec, des Maritimes, de l’Ontario et de l’est des États-Unis.  D’abord publiée une fois par semaine et affichée au départ des sentiers, la prévision est maintenant diffusée sur le site internet à tous les jours du 1 décembre au 30 avril.  Le bulletin comprend les indices de risque pour les trois bandes d’altitude, les problèmes d’avalanche, les observations d’avalanche, un résumé du manteau neigeux et une prévision météo ciblée pour les hauts sommets gaspésiens. Afin d’obtenir en temps réel les données météo essentielles à la prévision d’avalanche, des stations automatisées ont été installées en 2003 en vallée, à mi-altitude et au sommet des montagnes.  L’équipe de prévision, de même que les opérations locales de ski en arrière-pays et le public peuvent accéder aux données météo incluant le vent, les précipitations et la température à partir du site internet d’Avalanche Québec.

49465199643_b1ca776f8e_c

Les chutes de neige moyennes mesurées au cours de la dernière décennie à la station de vallée du Centre de découverte et de service du parc national de la Gaspésie (230 mètres au-dessus du niveau de la mer) s’élèvent à 364 centimètres, avec un maximum record de 507 centimètres en 2010-11.  Les vents enregistrés à station au sommet du Petit-Mont-Sainte-Anne (1150 m) dans le secteur des Mines Madeleine dépassent régulièrement les 150 km/h.  Cela contribue grandement au problème d’avalanche principal de plaques à vent omniprésent tout au long de la saison.  Le programme de prévision des avalanches dans les Chic-Chocs comprend également des prévisions météo alpine fournies par notre partenaire Alpine Weather Consultants de Vancouver.

Les projets spéciaux visent à améliorer la sécurité en avalanche au Québec et à supporter le développement durable du tourisme hivernal dans les Chic-Chocs.  Le livre-guide des itinéraires de randonnée alpine des Chic-Chocs a été publié en 2010 et vendu à plus de 6000 copies.  Disponible en français et en anglais, ce livre comprend des cartes, des cotations de terrain basés sur l’Échelle d’Exposition en Terrain Avalancheux ainsi que des photos pour aider les utilisateurs de l’arrière-pays à planifier et effectuer des sorties sécuritaires en montagne.  Depuis 2019, une version mobile du livre-guide est disponible et permet la localisation en temps réel sur des cartes téléchargées au préalable dans les téléphones intelligents.  Les prévisions météo et les bulletins d’avalanche y sont également intégrés.

crédit photo : Julien Duchesne

Un autre projet spécial concerne le support au ministère des Transport pour le développement d’un programme de sécurité en avalanche sur un tronçon de 70 kilomètres sur les routes 132 et 198 en Haute-Gaspésie.  Ces routes sont coincées entre le Golfe du Saint-Laurent (route 132) et le lac de l’Anse-Pleureuse (route 198) d’un côté et des falaises et pentes raides pouvant atteindre 400 mètres de hauteur de l’autre.  Elles sont menacées par environ une centaine de couloirs qui produisent plusieurs dizaines d’avalanches à chaque hiver, certaines étant suffisamment grosses pour bloquer partiellement ou complètement la circulation pendant de nombreuses heures.

49705363311_f1ee0661b4_c

Depuis le début, le financement a toujours été un défi de taille.  Au cours des dernières années, Avalanche Québec a collaboré étroitement avec Avalanche Canada sur la stratégie nationale proposée au gouvernement fédéral dans le but d’assurer un financement public pour la sécurité en avalanche au Canada.  Une contribution ponctuelle de 25 millions de dollars a été annoncée en novembre 2018 et signée en juillet 2019, juste à temps pour la saison 2019-20.  La contribution fédérale vise d’abord à stabiliser les programmes existants et ensuite à permettre l’expansion des activités et services.

Pour Avalanche Québec, ce financement a permis de rendre possible en partie les bulletins quotidiens dans les Chic-Chocs dès l’hiver 2019-20.  Combiné avec le financement provincial requis, de nouveaux services vont également émerger de cette stratégie : améliorer l’éducation publique à travers la province, en particulier auprès des jeunes ; agrandir la zone de prévision en Haute-Gaspésie, développer un programme de prévision dans la région de Charlevoix, Bas-Saguenay et Côte-Nord ; et contribuer aux bulletins spéciaux et avertissements d’avalanche pour Terre-Neuve.

Membres du conseil d’administration d’Avalanche Québec d’hier à aujourd’hui :

·       Magella Émond, président de 2006 à aujourd’hui

·       André Beaulieu, vice-président de 2006 à aujourd’hui

·       Michel Thibault, secrétaire-trésorier de 2006 à aujourd’hui

·       Guy Fraser, administrateur de 2010 à aujourd’hui

·       Alexis Poirier, administrateur de 2016 à aujourd’hui

·       Micheline Pelletier, administrateur de 2006 à 2007

·       Gaston Marin, administrateur de 2006 à 2010

·       Stéphane Gagnon, administrateur de 2009 à 2014

Note : Entre 1999 et 2006, Avalanche Québec (connu à cette époque sous le nom de Centre d’avalanche de la Haute-Gaspésie) était sous la responsabilité de la MRC de La Haute-Gaspésie.

Employés réguliers d’Avalanche Québec au fil des hivers :

·       Dominic Boucher, directeur général et prévisionniste en avalanche de 1999 à aujourd’hui

·       Jean-Pierre Gagnon, technicien et prévisionniste en avalanche de 2004 à aujourd’hui

·       Julie Leblanc, technicienne et prévisionniste en avalanche de 2011 à aujourd’hui

·       Dominic Leblanc, technicien en avalanche de 2014 à aujourd’hui

·       Laurie Dumas, technicienne et prévisionniste en avalanche de 2015 à aujourd’hui

·       Maude Alary-Paquette, responsable des communications et soutien administratif de 2016 à aujourd’hui

·       Jacob Laliberté, technicien en avalanche de 2017 à aujourd’hui

·       Jean-François Michaud, technicien en avalanche de 2018 à aujourd’hui

·       Stéphane Gagnon, prévisionniste en avalanche de 2001 à 2007

·       Stéphanie Lemieux, technicienne et prévisionniste en avalanche de 2003 à 2011

·       Philippe Gautier : technicien et prévisionniste en avalanche de 2005 à 2010

·       Philippe Bilodeau, technicien en avalanche de 2010 à 2013

·       Jean-Raphael Lemieux, technicien en avalanche en 2012-13 et prévisionniste en avalanche en 2018-19

·       Laurent Janssen, technicien en avalanche de 2013 à 2015

·       Frédéric Banville-Côté, technicien en avalanche en 2015-16

·       Alexandre Robert, prévisionniste en avalanche en 2016-17

·       Francis Meloche, technicien en avalanche de 2016 à 2018

·       Ariane Sansoucy-B, soutien aux communications en 2017-18

crédit photo : Julien Duchesne
WP Feedback

Dive straight into the feedback!
Login below and you can start commenting using your own user instantly

Retour haut de page