Bilan de l’hiver 2021-2022

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Une saison qui fait du bien !

La saison 2021-2022 a marqué un retour du « vrai » hiver dans les Chic-chocs. Notre bulletin est apparu, comme prévu, le 1er décembre. Ces premiers bulletins n’avaient pas d’indices de danger, le manteau neigeux étant sous le seuil. Nous avons produit au total 151 bulletins, dont 148 avec indices de danger. Le premier indice alpin est apparu dès le 4 décembre et les trois bandes d’altitude ont vu un indice apparaître dès le 23 décembre, suite à une importante tempête qui a laissé un peu plus de 40 cm.

Bol de toilette venté et chargé

Les précipitations

Par la suite, les 25 et 26 décembre, nous avons reçu un épisode de pluie qui a formé une croûte sur laquelle s’est formée une couche de givre de surface. Cette croûte fut enfouie le 27 décembre. Dans les semaines suivantes, plusieurs résultats de tests ainsi que des avalanches naturelles et accidentelles furent observés sur cette croûte, qui est devenue un problème persistant qui perdura quelques semaines. Une importante avalanche de taille 2.5 dans les Mélèzes sud nous fut rapportée sur le MIN. Des grains à face planes ont également fini par se développer autour de cette croûte, ajoutant à l’aspect persistant du problème.

Nous n’avons pas reçu d’autres épisodes de pluie avant le 1er avril par la suite. Nous avons plutôt eu droit à des températures très froides au mois de janvier et février. Sur ces deux mois, 42 jours avec des minimums de moins de -20 celsius furent enregistrés à notre station du Ernest-Laforce. Et ce froid a perduré un peu au début du mois de mars.

À partir de la fin janvier, nous avons reçu des quantités régulières de neige qui fut sauvegardée par l’absence de pluie. C’est surtout pendant le mois de mars, qui fut un des plus généreux en neige des dernières années, que nous avons fait beaucoup de gain sur le manteau neigeux.

Au final …

Au total, on a enregistré 470 cm de neige tombés à la station météo en vallée (au CDS) entre le 1e décembre et le 18 avril, journée de fermeture du CDS et la prise de données manuelle.

Le manteau neigeux a atteint sa hauteur maximale de plus de 250 cm à Ernest-Laforce le 24 mars. Nous avons d’ailleurs perdu les données de neige pendant quelques jours suite à cet évènement, car la hauteur de neige excédait la capacité des appareils de mesures de la station.

L’absence de pluie et les importantes précipitations du mois de mars en montagne ont permis de conserver un manteau neigeux bien épais jusqu’à la fin de la saison. En effet, au moment de terminer la publication de nos bulletins, le mont Albert était toujours bien rempli de neige, l’accès en motoneige toujours possible jusqu’à la Grande Cuve et la hauteur du manteau neigeux à la station du Ernest-Laforce était de 186 cm … le 2 mai 2022!

Au niveau avalancheux, ce sont 57 avalanches naturelles rapportées ou observées, 33 avalanches déclenchées par des skieurs, avec seulement quelques blessures mineures rapportées. L’indice alpin est monté à élevé à six reprises au cours de la saison.

Corniches imposantes

Retour haut de page

SOYEZ NOS YEUX SUR LE TERRAIN!

En partageant vos observations, vous contribuez à la précision du bulletin d’avalanche et à la sécurité de tous les amateurs de hors-piste des Chic-Chocs.

Remplissez un rapport d’observation ou d’incident d’avalanche (confidentiel)

Complétez un rapport d’observation ou d’incident d’avalanche (public) sur le Mountain Information Network (MIN)